SOLIDAIRES DOUANES
Bouton menu

Comment ça, laisser faire ?

Le passage d’Hélène Croquevieille aura marqué un vrai tournant en douane : l’abandon pur et simple des missions de contrôle des flux commerciaux et a contrario la montée en puissance des missions de sécurité des personnes, en quasi parfait supplétif du ministère de l’Intérieur, dont cette insupportable mission de contrôle des « flux » migratoires. Au motif que ce serait là que se situeraient les besoins réels de sécurité.

Pourtant l’actualité ne cesse de nous rappeler que l’environnement économique et marchand est lui aussi porteur du pire. Et qu’entrant dans notre espace sans risque d’être intercepté par une douane désormais transparente, c’est à la santé et à la vie même de nos concitoyens qu’il est porté très sérieusement atteinte. Exemple tout récent à Brest par l’ « introduction » de dizaines de milliers de tonnes de maïs toxiques. Réponse de l’État : chuutt, et surtout ne rien faire !

Notre communiqué :

Laisser faire ?



MissionsSanté & Sécurité

Imprimer

Actualités

Gilets jaunes, pourquoi le gouvernement est vert
Ce qu’il cache sur la fiscalité des carburants
Dossier étouffé
TGAP : Pas si nouveau que ça le "nouveau monde" ?
Restructurations Auvergne
Lettre ouverte du 13/11/18 suite au refus du ministère de suivre l’inspection du Travail
Fiscalité
Balancer la fiscalité douanière ? Avec l’accord de M. Gintz...